Cartouche encre pas cher et Toner laser à prix discount : Livraison rapide et expresse en 24 heures de cartouches jet d'encre compatibles et Toner laser compatible pour imprimante, photocopieur, fax.
Toners et Cartouches pour imprimantes : BROTHER, CANON, EPSON, HP (Hewlett Packard), KONICA, KYOCERA, LEXMARK, SAMSUNG, XEROX... Easy Cartouche, le site moins cher en consommables d'imprimantes !

Une version d’oracle chinois imprimée en 3D

Aujourd’hui, grâce à l’impression 3D nous pouvons arriver au bout de certaines recherches. Elle a rendu possible de nombreuses expériences jusque là impossible. C’est le cas pour des chercheurs de l’Université de Cambridge qui ont réussi à créer une version  3D d’un os d’oracle chinois datant de plus de 3000 ans.

Un peu d’histoire

En chine, les rois Shang utilisaient des os d’oracle ou parfois appelés os de dragon pour pouvoir communiquer avec leurs ancêtres. Le roi ou empereur posait une question par exemple «  pleuvra-t-il demain » ? Le prêtre taillait la question du roi sur un os d’animal, et étudiait par la suite les fissures créées par la chaleur pour trouver la réponse à la question…Les archéologues ont trouvé plus de 100 000 os d’oracle en Chine et de nombreuses questions ont été posées à ce sujet… Notant qu’ils représentent les plus vieux documents chinois, donc c’est un réel trésor pour les chercheurs.

Oracle Bone CUL.52

Les chercheurs de la cambridge University ont voulu avoir une version plus lisible pour faciliter l’interprétation et surtout moins fragile qu’un os original qui sont généralement vieux de 2000 ou 3000 ans. Ils ont donc  décidé de créer une réplique imprimée en 3D grâce aux imprimantes 3D fournie par  Media Studio de l’hopital d’Addenbrooke. L’os d’oracle tridimensionnel dénommé Oracle Bone CUL.52 est composé de 350 couches superposées de poudre de plâtre. Le résultat est très satisfaisant, la version moderne d’oracle chinois porte des écritures très claires et lisibles et désormais peut être manipulée sans aucun risque de cassure ou fissure supplémentaire qui faussera l’interprétation. Apres étude, les inscriptions présentes sur la réplique 3D évoquent le sacrifice rituel d’un bœuf en l’honneur d’un ancêtre royal.

Une expérience réussie, mais la bibliothèque de l’Université de Cambridge espère trouver des financements supplémentaires pour imprimer d’autres répliques.

Pour plus d’information, cliquez ici.

000000051157

(image: lemondeinformatique.fr)

 

25 mar 2016
Laisser une réponse

Les commentaires sont fermés.